2, rue Cazalas-Gaillon 65200 Bagnères-de-Bigorre 05 62 95 01 32 Contactez-nous
aborder-les-troubles-de-lapprentissage-a-lecole

Aborder les troubles de l’apprentissage à l’école

9 février 2021

Une orthophoniste et une ergothérapeute au Collège Saint-Vincent

 

Le 25 janvier 2021, Mme Dubarry, orthophoniste, et Mme Koessler, ergothérapeute, sont intervenues dans la classe de 5ème sur la thématique des troubles de l’apprentissage en présence de leur professeur de français et professeur principal, M Hessas.

Les élèves été sensibilisés aux troubles « dys » dont certains élèves souffrent. L’objectif était d’éclairer les aménagements et les accompagnements mis en place pour mieux les comprendre et les accepter.

 

Cette intervention a débuté par une explication succincte du fonctionnement du cerveau. A partir d’un jeu de questions/réponses, les deux intervenantes ont petit à petit amené les élèves à comprendre l’organisation du cerveau en trois parties interconnectes : le cerveau reptilien, le cerveau limbique et le néocortex.

 

Cette partie introductive a amené les deux intervenantes à aborder plus facilement le sujet central de leur exposé : les troubles de l’apprentissage (dyslexie, dysgraphie, dysorthographie, dyspraxie, dyscalculie, …) à distinguer des « difficultés » d’apprentissage. Ainsi parle-t-on de troubles (dys) lorsque des anomalies de structure ou de fonctionnement du cerveau apparaissent  chez l’enfant. La question a immédiatement  suscité un vif intérêt.

 

Pour expliciter clairement et simplement les besoins éducatifs incontournables de ces élèves pour leur réussite scolaire, les deux intervenantes ont utilisé une image très marquante montrant plusieurs animaux différents face à la même épreuve : grimper à un arbre. La seule lecture de la consigne a mis tous les élèves d’accord sur la même conclusion : l’égalité dans le traitement face à la même épreuve apparaît clairement comme injuste. En effet, si les plus agiles comme le singe et l’oiseau peuvent monter facilement dans l’arbre, l’éléphant et le poisson se trouvent ici nettement désavantagés.

 

En transposant le scénario de cette histoire imaginaire aux élèves les plus « fragiles » présentant un ou plusieurs troubles pénalisants, les élèves ont compris unanimement que les traitements égalitaires, dans pareilles situations, les desservent plus qu’ils ne les servent. En toute logique, ils ont pris conscience de l’impérieuse nécessité de tenir compte des besoins spécifiques des élèves à besoin éducatif particulier, si l’on souhaite qu’ils progressent et réussissent. Ainsi, la mise en place d’aménagements adaptés (des pédagogies  différenciées) pour soulager leurs maux et récupérer leurs stratégies défaillantes s’est révélée plus que nécessaire.

 

Mieux se connaître et mieux connaître l’autre permet ainsi de mieux s’apprécier et développe la solidarité et l’entraide.

 

Retour aux actualités